Il semble que la lombalgie touche pratiquement tout le monde aujourd’hui. Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, plus personne n’est épargné par les problèmes de dos. Il faut dire que le rythme de vie effréné que nous menons aujourd’hui malmène sérieusement nos corps, ce qui n’arrange pas l’état de nos dos. Que faire si vous souffrez de lombalgie, surtout si c’est devenu chronique ? Des traitements médicaux existent et ils peuvent vous soulager durablement.

En cas de lombalgie aiguë

Si vous souffrez de lombalgie aiguë, vous devez consulter votre médecin pour savoir quels médicaments seraient les plus adaptés pour vous. Évitez l’automédication pour ne pas aggraver votre cas. Votre médecin va certainement vous prescrire de l’acétaminophène ou bien des anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que de l’ibuprofène et de l’aspirine. Pour soulager la douleur efficacement, il pourrait aussi vous prescrire des relaxants musculaires tels que Robaxisal et Robaxacet que vous pouvez d’ailleurs acheter librement en pharmacie. Mais si la douleur reste toujours aussi intense, alors, vous aurez droit à des antidouleurs plus puissants tels que des opiacés. Etant donné qu’il s’agit de lombalgie aiguë, vous ne risquez pas d’en devenir dépendant puisque vous en prendrez sur une courte durée.

Si vous souffrez de lombalgie chronique ?

La lombalgie chronique est encore plus difficile à vivre parce que la douleur est là, en permanence, tenace, comme un compagnon fidèle. Dans ce cas, il est probable que votre médecin décide de vous faire des injections de cortisone qui seront faites non loin de la zone douloureuse. Il s’avère que certains antidépresseurs sont aussi efficaces en cas de lombalgie chronique. Le fait est que certains antidépresseurs contiennent des antalgiques qui peuvent agir efficacement sur les douleurs. A la base, ce n’est pas parce que les personnes souffrant de lombalgie sont dépressives, mais si c’est le cas, ces médicaments feront d’une pierre deux coups en traitant la dépression et la lombalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *